Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

Après avoir fait ses armes du côté des smartphones Android de milieu de gamme, realme passe à la vitesse supérieure avec le realme GT 2, un modèle plein de promesses mais qui aurait pu aller plus loin pour convaincre davantage.

Sommaire

  • Realme GT 2 : la fiche technique
  • Prise en main : un terminal au design étonnant
  • Un écran AMOLED vraiment convaincant
  • Performances : un SoC Snapdragon 888 toujours efficace
  • Une interface classique, sous Android 12
  • Une expérience photo satisfaisante, mais pas bluffante
  • Une autonomie moyenne…
  • … mais une charge rapide au top

Realme est un constructeur chinois encore bien jeune sur le marché et pourtant, il arrive à faire parler de lui de plus en plus régulièrement pour la qualité de ses smartphones. La proposition est généralement celle d’un terminal affichant un bon rapport qualité-prix, mais dont les performances ne sont pas celles d’un smartphone haut de gamme.

Après le realme GT, le constructeur récidive avec le realme GT 2. Surprise, de prime abord, les deux appareils semblent assez proches : ils embarquent chacun un écran AMOLED à 120 Hz et un processeur Qualcomm Snapdragon 888 5G. Le realme GT 2 parvient-il à se différencier réellement ? Réponse dans notre test.

Realme GT 2 : la fiche technique

realme GT 2
Taille d’écran 6,62 pouces
Type d’écran AMOLED
Définition d’écran 2400 x 1080 pixels
Taux de rafraichissement 120 Hz
SoC Qualcomm Snapdragon 888
Mémoire vive 8/12 Go
Stockage 128/256 Go
Batterie 5000 mAh (2×2500 mAh)
Charge rapide 65W en filaire
Connectivité 5G / WiFi 6 / BT 5.2
Capteurs photo principal 50 Mpx + 8 Mpx + 2 Mpx
Capteurs photo secondaire 16 Mpx
Étanchéité Non
Dimensions 162,9 x 75,8 x 8,6 mm
Poids 199 grammes
Prix A partir de 549,99€

Achetez le realme G2 sur Amazon

Prise en main : un terminal au design étonnant

Les différences entre le realme GT et le realme GT 2 commencent à se voir dès la prise en main du nouveau smartphone du constructeur. En effet, realme a fait le choix d’utiliser du plastique biosourcé pour la coque arrière de l’appareil, et de lui ajouter un motif en relief. Cela lui donne une bonne accroche dans la main et évite toutes les traces de doigts, ce qui est très bien.

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

Les contours du terminal sont métalliques. Sur le côté droit, on trouve le bouton d’allumage, tandis que les boutons du son se trouvent à gauche. La trappe pour la carte SIM se trouve en dessous, à proximité du port USB Type-C. Le capteur d’empreinte digitale est quant à lui placé sous l’écran.

Le bloc photo rappelle beaucoup celui du récent realme 9 Pro+ avec son décrochage en plastique transparent. Cependant, celui du realme GT 2 se présente comme mieux fini grâce à une petite bordure dorée qui fait la différence.

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

Malgré son grand écran de 6,62 pouces, le smartphone est facile à prendre en main et très maniable. Sa finesse et son poids de seulement 199 grammes y sont sans aucun doute pour quelque chose, de même que son revêtement arrière véritablement agréable au toucher. Gros point noir cependant : le realme GT 2 ne répond à aucun indice d’étanchéité, ce qui est un choix très curieux de la part du constructeur.

Un écran AMOLED vraiment convaincant

Le realme GT 2 embarque un écran AMOLED de 6,62 pouces avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Vous avez la possibilité de bloquer ce taux à 120 Hz ou à 60 Hz, ou bien de laisser l’appareil choisir lequel est le plus adapté à chaque application. Notez que cela ne signifie pas que le taux est adaptatif : il est toujours de 120 Hz ou 60 Hz, rien d’autre. Quant à la définition de l’image, est elle est en Full HD+.

La dalle est de très belle facture et offre une luminosité des plus satisfaisantes. Il ne faut pas hésiter à la pousser un peu en pleine journée, car le smartphone a parfois un peu de mal à s’ajuster automatiquement.

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

Le moteur 01 Ultra Vision proposé par realme permet de bénéficier d’un large choix d’options ajustables au niveau de la qualité d’affichage, et plus particulièrement en ce qui concerne la fluidité des vidéos. Il y a de quoi perfectionner l’expérience d’utilisation, qui est déjà très agréable avant de toucher quoi que ce soit.

Performances : un SoC Snapdragon 888 toujours efficace

Si le realme GT 2 Pro embarque un SoC Qualcomm Snapdragon 8 Gen 1, le realme GT 2 se contente de son côté d’un SoC Qualcomm Snapdragon 888 qui était surtout au top l’année dernière. On peut légitimement se demander pourquoi le constructeur n’a pas mis à jour cette partie de son terminal, sachant que le realme GT en était déjà équipé l’année dernière. Notre version du realme GT 2 est équipée de 12 Go de RAM — une version qui en contient 8 Go est aussi disponible sur le marché.

Le smartphone passe le test des benchmarks d’une manière plutôt convaincante et se positionne notamment au-dessus du Samsung Galaxy S21 Ultra 5G à en croire GeekBench : un petit camouflet pour le terminal sud-coréen qui coûte deux fois plus cher !

Les performances du GPU sont quant à elle franchement bonnes — mais pas au niveau du S21 Ultra 5G, l’honneur est sauf pour Samsung — ce qui prouve que les performances du processeur de Qualcomm sont encore largement dans la course. En revanche, la batterie dégringole de 14 points en 20 minutes de stress test sur 3D Mark et la température monte de 20°C sur la même période.

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

En pratique, le realme GT 2 donne le change dans tous les usages. L’utilisation quotidienne des réseaux sociaux, des applications de type Netflix ou Prime Video ainsi que des jeux vidéo, y compris les plus exigeants, se fait sans aucun souci.

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

En résumé, pour une utilisation standard et même un peu poussée au niveau des applications, le realme GT 2 répond parfaitement aux besoins. Le SoC choisi est toujours dans la course et affiche des performances convaincantes. Cependant, il faut tout de même souligner que le terminal a tendance à bien chauffer lorsqu’on l’utilise durablement, notamment pour jouer ou regarder de longues vidéos.

Une interface classique, sous Android 12

Le constructeur associe la version 3.0 de sa surcouche realme UI 3.0 à Android 12. On apprécie le vaste choix d’options de personnalisation, qui mélangent la proposition d’Android 12 avec celle proposée par le constructeur, comme le Always-On Display qui fait toujours son petit effet.

Le reste des paramétrages disponibles est également très varié, aussi bien en matière d’accessibilité que de bien-être.

La partie realme Lab, qui se trouve tout en bas des paramètres, permet de trouver quelques fonctions encore expérimentales développées par le constructeur. L’atténuation DC propose de réduire le scintillement de l’écran lorsque la luminosité est faible, ce qui fonctionne assez bien. La capsule sommeil se destine quant à elle aux utilisateurs qui ont du mal à lâcher leur téléphone dans leur lit. Enfin, la mesure de fréquence cardiaque à l’aide du capteur d’empreinte fait encore un peu gadget, mais peut tout de même servir.

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risqueTest du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

L’expérience de navigation proposée par realme est agréable de par sa fluidité et le fait que l’interface realme UI 3.0 s’avère plutôt discrète.

Une expérience photo satisfaisante, mais pas bluffante

Le realme GT 2 embarque trois capteurs photo à l’arrière : le capteur principal est un Sony IMX766 de 50 mégapixels que l’on trouvait déjà sur le realme 9 Pro+ sorti plus tôt cette année, un capteur de grand-angle de 8 mégapixels et un capteur macro de 2 mégapixels. Un zoom numérique x20 est aussi proposé.

De jour, les trois capteurs offrent une expérience très satisfaisante avec un très bon piqué et des clichés qui foisonnent de détails.

Le résultat est encore plus probant lorsque l’on photographie un sujet proche. On peut remarquer que le capteur principal offre une précision des couleurs légèrement meilleure que le capteur ultra-grand angle, mais rien qui ne vient empêcher d’apprécier les photos.

Le seul véritable manque de ce smartphone est probablement la présence d’un téléobjectif avec un zoom optique satisfaisant : le zoom numérique donne très vite de mauvais résultats, en plus de n’offrir aucune facilité de stabilisation.

Ne faites pas attention à la poussière…

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risqueTest du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risqueTest du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

La nuit, il faut noter que le mode dédié à ce type de prise de vue prend immédiatement le dessus pour proposer une expérience optimisée. Le realme GT 2 s’en sort relativement bien de nuit grâce à son capteur principal, qui offre un bon rendu. C’est moins le cas de l’ultra grand-angle, en particulier dans l’obscurité quasi totale. Le téléobjectif se révèle quant à lui assez bruyant et compliqué à stabiliser dans le noir.

Pour ce qui est du capteur frontal de 8 mégapixels, il fait un travail correct de jour, mais bien moins efficace la nuit pour la simple et bonne raison qu’il ne repose que sur le mode flash de l’écran. Le constructeur propose toujours moult options pour optimiser la photo, le grain de peau, la taille des yeux est plus encore, pour un résultat peu naturel, mais c’est souvent le but recherché.

Pour résumer la partie photo, on peut considérer que le realme GT 2 donne de bons résultats, sans pour autant être transcendant sur tous les fronts. L’expérience est satisfaisante de jour, nettement moins la nuit. On flirte davantage du côté du milieu de gamme de qualité que du côté du haut de gamme sur ce point.

Une autonomie moyenne…

Le realme GT 2 est équipé de deux batteries de 2500 mAh qui donnent une capacité totale de 5000 mAh, ce qui le situe dans la moyenne haute dans le secteur des terminaux haut de gamme. En pratique, le terminal bénéficie d’une autonomie variable. Lors de notre phase de test, nous l’avons utilisé de manière intensive plusieurs jours de suite, en multipliant les usages gourmands en ressources (vidéo, jeux, GPS) et nous avons obtenu une autonomie allant de 15 heures à 18 heures durant une journée.

Lors d’une utilisation moins intensive, le terminal a tenu près de 36 heures avant de s’avouer vaincu, ce qui est une belle performance. L’expérience peut varier du simple au double en fonction de l’utilisation qui en est faite, mais, de manière générale, vous aurez le réflexe de le recharger en fin de journée pour éviter les mauvaises surprises le lendemain. Par ailleurs, le smartphone ne propose pas de chargement sans fil, ce qui a tendance à rappeler qu’il ne s’agit pas tout à fait d’un smartphone haut de gamme.

… mais une charge rapide au top

L’autonomie fortement variable du realme GT 2 est compensée par sa capacité à se recharger très rapidement. Le constructeur a d’ailleurs fait de la charge rapide SuperDart 65 W l’un des arguments phares de ce terminal. Force est de constater que le fait de pouvoir recharger entièrement l’appareil en 30 minutes seulement fait oublier son endurance limitée. Encore faut-il disposer d’une prise de courant à proximité, mais la proposition est là ! En prime, realme continue de fournir le chargeur avec son smartphone, ce qui est toujours agréable.

Un accessoire qu’on apprécie de trouver dans la boîte !

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

Achetez le realme G2 sur Amazon

Conclusion

Points forts

  • Un design très original
  • Un bel écran AMOLED 120 Hz
  • Un SoC toujours efficace
  • Une partie photo correcte de jour
  • Une charge vraiment rapide

Points faibles

  • Des lacunes en photo de nuit
  • Une autonomie assez moyenne
  • Aucune certification d’étanchéité
  • Pas de charge sans fil
  • Peu de prise de risque par rapport au realme GT

Le realme GT 2 souffle le chaud et le froid : certes, le smartphone a de belles qualités, il reste dans la course actuelle côté performances, embarque un bel écran et sort du lot côté design. Cependant, cela n’est pas suffisant pour le classer dans la catégorie des terminaux 5G haut de gamme essentiels du moment. Sa partie photo n’innove pas vraiment par rapport aux précédentes sorties du constructeur, et il manque quelques fonctionnalités que l’on peut considérer comme étant aujourd’hui incontournables sur un smartphone de haut niveau, comme l’étanchéité et la charge par induction. Le constructeur chinois semble avoir eu du mal à comprendre de quelle manière faire évoluer son GT de l’année dernière : le fait que l’on trouve le même SoC dans les deux modèles semble le prouver. Sans être un mauvais terminal, le GT 2 n’est pas le meilleur de realme cette année : on était en droit d’en attendre un peu plus que cela.

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l’e-commerçant nous reversera une commission.
En savoir plus.

We would like to say thanks to the writer of this short article for this outstanding material

Test du realme GT 2 : un smartphone qui vise le haut de gamme mais prend peu de risque

Debatepost